Publié par Un commentaire

Miracle Morning, ou pas ?

Avez-vous déjà entendu parlé du « Miracle Morning », cette pratique qui a pour promesse de changer votre vie?

Il s’agit d’une méthode écrite par Haol Elrod, auteur du livre éponyme. Le principe est simple, le monde appartient à ceux qui se lève tôt ! 

On se lève donc très tôt le matin (vers 4h30) et on consacre les 2 premières heures de sa journée à des exercices de développement personnel et à des activités destinées uniquement à son propre bien-être. L’objectif est d’augmenter son bien-être général en réalisant des activités que nous n’avons jamais le temps de réaliser en temps normal. 

Le fait de commencer sa journée par des activités destinées uniquement à son propre développement serait selon l’auteur la clé du succès et du bien-être. Avec cette méthode, on nous promet un vrai changement.

Dans cet article, je vous propose de nous arrêter quelques minutes pour y réfléchir ensemble et partager mon expérience personnelle. 

Mon Miracle Morning

En fait, j’ai testé le « miracle morning » avant même d’entendre parler de cette méthode et de lire le livre. 

A l’époque, je me réveillais à 4h45 tous les matins pour un running d’une heure car j’en avais marre de ne jamais avoir le temps de faire du sport. Je n’étais pas malheureuse mais je sentais bien que je pouvais faire mieux.

Le réveil était un peu dur, certes. Mais les sensations étaient juste incroyables. J’adorais ça!

Dès que je quittais mon appartement et que je m’élançais dans la nuit du petit matin, je ressentais une sensation de fierté et d’accomplissement incroyable. Tous le monde dormait mais moi j’étais debout et j’avançais. La ville m’appartenait. A cette heure, il n’y avait bien sûr personne. Ça peut paraître un peu mégalo, mais je me sentais vraiment bien.

Toutefois la réalité m’a finalement rattrapée. Il m’a fallu beaucoup de temps pour m’en rendre compte et l’accepter à cause de l’excitation de mes sorties matinales. En fait, j’étais épuisée, d’une fatigue qui s’est accumulée durant 2 ans, jusqu’à ce que je m’aperçoive que mon rythme n’était pas bon. 

Le repos est indispensable

Un entrainement sportif sans récupération et sans repos est totalement inefficace même si vous avez une alimentation équilibrée.

Pour en revenir au livre, l’auteur promet un changement. Quand on ajoute 2 heures à votre journée, vous pourrez forcément accomplir plus de choses. C’est logique, non ? 

Mais cela signifie aussi que vous devez renoncer à deux heures de sommeil. Et c’est là que ça se complique !

L’auteur affirme que nous n’avons pas besoin d’autant d’heures de sommeil et que la fatigue que nous ressentons n’est qu’une illusion. En gros, il ne faut pas se plaindre et se convaincre que l’on n’est pas fatigué.

A mon avis, c’est un peu la stratégie de l’autruche car nous avons besoin de nos heures de sommeil. Certains plus que d’autres. Mais en moyenne, nous devrions tous dormir entre 7h et 8h par nuit.

Ma lecture du Miracle Morning

Mis à part ce point sur le sommeil, je trouve qu’il y a plusieurs leçons très intéressantes à en retirer : 

  • J’essaie de commencer toute mes journées par une petite activité pour moi-même. Ça m’aide à me sentir bien dans ma peau et ça me motive pour la journée.
  • Il est important de prendre du temps pour son développement personnel. Ça me permet d’avancer dans la vie et de m’épanouir.
  • Je suis convaincue que ces différentes activités permettent d’augmenter notre confiance en nous-même et d’améliorer notre hygiène de vie. 

En conclusion 

Je pense que nous n’avons pas besoin de nous réveiller 2 heures plus tôt et que c’est même une mauvaise chose. Il n’est pas non plus nécessaire de consacrer autant de temps à son développement personnel. Parfois, 5 minutes le matin suffisent pour se recentrer. Trouvez votre rythme! L’essentiel étant d’écouter son corps et de respecter son rythme naturel. 

En tant que nutritionniste, je tiens d’ailleurs à vous rendre attentif au fait que l’obésité et la prise de poids sont fortement corrélées à la qualité de sommeil. Dans la pratique, je vois régulièrement des patients qui m’indiquent perdre du poids dès que nous arrivons à réguler leur sommeil.

Bref, le miracle morning m’a rappelé toute l’importance de se consacrer du temps pour soi-même parce qu’on a vite tendance à se laisser emporter par nos activités quotidiennes. 

Je compte bien rester vigilante à l’avenir, et vous ?

Cet article vous a plu? Je vous invite à échanger sur ce thème directement dans le groupe Facebook : maviedecriquet

Et pour plus de conseils et d’astuces au quotidien, rejoignez-moi sur instagram, j’y suis active au quotidien. Sans oubliez la chaîne youtube qui vos proposes de nombreuses petites vidéos. 

@petitcriquethealthy

Publié par Un commentaire

Une histoire pour Pâques

Et si je vous racontais une histoire VRAIE pour Pâques? 

Et si je vous racontais une histoire VRAIE pour Pâques? 

Cette photo, je ne l’ai pas faite par hasard, je l’ai réfléchie, je suis même allée acheter ce lapin munie de gel hydroalcolique puisqu’en avril 2020 faire ses courses est une mission à ne pas prendre à la légère! 

Un achat futile? Effectivement, il n’était pas de première nécessité, mais j’avais envie de vous raconter cette jolie histoire de famille. Avec mes deux soeurs, nous adorions les lapins de Pâques!

Cela faisait beaucoup de chocolat… Mais à cet âge là, les enfants écoutent généralement leur sensation de satiété. Enfin, pas tous… Une de mes soeurs refusait d’abandonner ses lapins. Elle continuait à les manger entre les repas malgré les réprimandes de notre mère qui lui disait « Arrête de manger ce chocolat. Tu n’auras plus faim pour le repas ». Mais rien à faire, ma soeur ne voulait pas entendre raison et ne touchait pas à ses assiettes lors des repas.

Comme les actes valent mieux que les mots, ma mère a finalement décidé de prendre les devants. Au repas suivant, ma soeur n’a pas eu droit au même repas que le reste de la famille. Dans son assiette, il y avait son beau lapin en chocolat. Et rien d’autre!

Ce fut le choc. Elle s’est mise à pleurer toutes les larmes de son corps car elle voulait manger comme tout le monde. Et vous savez quoi? Depuis ce jour, elle n’a plus jamais fait d’histoires avec ses lapins de Pâques. Je vous rassure, elle n’en a pas plus jamais voulu entre les repas! 

J’aime beaucoup cette histoire car elle nous rappelle que les enfant ont une bonne capacité pour écouter leur faim. Mais cette capacité disparaît avec le temps parce que le stress et les frustrations alimentaires nous déconnectent de nos sensations. 

La bonne nouvelle, c’est que ce réflexe n’a pas complètement disparu. Il est étouffé par nos mauvaises habitudes. Heureusement c’est réversible. Il suffit de faire l’effort. Au début, on doit sortir un peu de notre zone de confort. Mais on retrouve rapidement nos sensations. C’est un travail que j’adore faire avec vous. Vous accompagner dans ce processus. Vous apprendre à retrouver vos sensations, à vous faire confiance à nouveau.

J’en profite pour remercier ma maman. J’ai encore eu le droit à un lapin cette année! Caché dans ma boîte aux lettres (eh oui coronavirus oblige). Il n’y a pas d’âge pour se faire plaisir et partager 😉 

Et vous alors les criquets? Une histoire de pâques à partager? Je vous attends pour en discuter sur instagram ou dans le groupe Facebook : maviedecriquet!

A tout à l’heure,

Votre Petit Criquet