Publié par Un commentaire

Les produits laitiers, dangers ou bienfaits ?

Alors que l’industrie agroalimentaire et les organismes publics de prévention de la santé louent les bienfaits des produits laitiers, des voix s’élèvent pour dénoncer les visées commerciales de ces entreprises et les dangers liés à la consommation du lait. 

Pour soutenir cette vision, ces voix relèvent que l’être humain est la seule espèce animale qui continue à consommer du lait après l’enfance, du lait produit par d’autres animaux qui plus est! Serait-ce donc l’argument imparable ? …Pas si sûr. En effet, ça ne serait pas la première fois que l’être humain se distingue des autres espèces animale. Nous voilà hélas de retour à la case départ.

Une chose est certaine pourtant. La controverse fait rage ! 

Dans cet article, je vais tenter d’apporter certaines réponses afin de clarifier la situation et déterminer s’il est bon ou mauvais pour votre santé de consommer des produits laitiers.

Le lait et le calcium

Les besoins en calcium, ce minéral indispensable à la minéralisation des os et des dents, s’élèvent à environ 1’000 mg par jour pour un adulte en bonne santé selon les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé. 

Les produits laitiers sont, avec le tofu notamment, parmi les meilleures sources de calcium dans notre alimentation. En raison de leur richesse en calcium, il est généralement recommandé d’en consommer entre deux et trois portions par jour (voir par exemple la Pyramide alimentaire suisse).

Même si la consommation de lait est parfois sévèrement critiquée comme la cause de multiples effets négatifs sur les os, il n’existe à ma connaissance pas de preuve concluante que les produits laitiers auraient un impact négatif sur la santé osseuse (voir étude). 

Le lait au-delà du calcium

L’intérêt des produits laitiers dépasse toutefois largement le calcium. En effet le lait est une bonne source de protéines (3.2 g), de vitamine D (qui favorise justement l’absorption du calcium), ou encore de vitamine B12 notamment. 

Bien sûr tous les produits laitiers ne se valent pas. La quantité de lipides, en particulier, peut varier  de manière importante entre différents produits (lait entier ou écrémé, fromages, etc). 

Quand on parle de lait, on pense également aux produits fermentés (yogourt et kefir) qui contiennent des probiotiques, ces bactéries qui vont renforcer notre flore intestinale et apporter de nombreux bienfaits.

Mais le lait n’est pas pour tout le monde

Le lait contient également environ 5 g de glucides, qu’on appelle par ailleurs lactose.

Enfant, nous produisons une enzyme digestive appelée « lactase » qui nous permet de décomposer et d’absorber le lactose.

Mais arrivés à l’âge adulte, la plupart d’entre-nous ne produisons plus cette enzyme. Il est établi que près de trois adultes sur quatre sont incapables de digérer le lactose au niveau mondial (voir étude). Au niveau européen, ce chiffre est toutefois plus faible (environ 20% au lieu de 75%). C’est ce qu’on appelle l’intolérance au lactose (à distinguer d’une allergie au lactose ou aux protéines de lait).

Les personnes qui sont intolérantes au lait peuvent parfois consommer des produits fermentés (yogourts) ou des produits à base de lait de chèvre ou de brebis qui sont généralement plus digestes que le lait de vache.

En conclusion

Nous pouvons réagir de manière très différentes aux produits laitiers. Il est donc difficile de les catégoriser en tant que produits sains ou malsains. 

Premier cas de figure, vous êtes dans le doute ou sceptique. Dans ce cas, abstenez-vous. Vous trouverez tout le calcium, les protéines et les probiotiques dont vous avez besoin dans d’autres aliments.

Second cas de figure, vous tolérez et appréciez les produits laitiers. Vous pouvez continuer à en consommer afin de profiter de leurs bienfaits car il n’y a, à ce jour, aucune preuve probante du contraire. Néanmoins, soyez à l’écoute de votre corps. Si vous constatez des réactions particulières (troubles digestifs) suite à l’ingestion de produits laitiers, je vous recommande de supprimer complètement ces aliments durant quelques jours pour vérifier si les symptômes s’apaisent et tirer les conclusions qui s’imposent.

Enfin, troisième et dernier cas de figure, vous êtes intolérant ou allergique. Ici, la question ne se pose même pas ! Vous pouvez alors profiter des nombreux produits de substitution qui sont aujourd’hui disponibles dans le commerce, tout en restant vigilant à la qualité de ces produits qui affichent souvent un taux de sucre bien au-delà du raisonnable. 

Pour ma part, je préfère les alternatives naturelles, comme par exemple le soja ou les graines de chia ou de pavot qui sont les trois d’excellentes sources de calcium. A bon entendeur, salut 😉

Cet article vous a plu? Je vous invite à échanger sur ce thème directement dans le groupe Facebook : maviedecriquet

Et pour plus de conseils et d’astuces au quotidien, rejoignez-moi sur instagram, j’y suis active au quotidien. Sans oubliez la chaîne youtube qui vos proposes de nombreuses petites vidéos. 

@petitcriquethealthy

Une réflexion au sujet de « Les produits laitiers, dangers ou bienfaits ? »

  1. Encore un article très intéressant Noémie
    Moi depuis que j ai découvert le lait d amandes le lait d avoine le soja le tofu ….. je ne bois plus de lait de vache et mon corps et ma peau en est que mieux
    Et cela c est grâce a toi alors Merci encore pour tout

Laisser un commentaire