Publié par 2 commentaires

Le grand retour des légumes oubliés

Ces légumes de jadis reviennent en force, grâce à l’intérêt renouvelé des consommateurs et des grands chefs pour des produits locaux authentiques et savoureux.

Les anciens légumes détonnent ! Ils ouvrent de nouveaux horizons culinaires et ils sont tout à fait intéressants d’un point de vue nutritionnel. 

Des légumes oubliés

Avant de lister toutes les bonnes raisons d’introduire ces produits surprenants dans votre alimentation, il est important de se rappeler qu’ils n’ont pas été oubliés par hasard.

En effet, les modes et les goûts changent. Certains produits, qui sont appréciés aujourd’hui, seront détrônés demain. Mais il y a encore autre chose. Ces légumes ont été « oubliés » consciemment car ils sont encore associés dans la mémoire collective à la famine et à la guerre.

Fort heureusement, les mentalités évoluent (lentement mais sûrement). Et nous avons aujourd’hui la chance de pouvoir redécouvrir tous ces légumes anciens. 

Des légumes anciens

La plupart de ces variétés sont effectivement très anciennes. Elles remontent au Moyen-Âge pour le panais, à l’Antiquité pour le salsifis, voire à la préhistoire pour le chou-rave.

Ces légumes sont généralement plus rustiques dans leur aspect et leur texture. Leurs saveurs sont par ailleurs étonnantes. Ces trois raisons qui expliquent une partie de leur succès actuel.

Mais il y a encore une autre raison…

Des légumes faciles à cuisiner

Ces variétés d’autrefois sont très faciles à cuisiner et ne demandent pas de préparation particulière. Il suffit de les peler, puis de les couper en petits cubes. Ensuite, je vous recommande de les cuire à la vapeur pour préserver leurs nutriments. Simple et efficace, n’est-pas ?

Pour varier les plaisirs, vous pouvez également les passer au mixer après la cuisson vapeur pour en faire des purées ou des soupes.

Le panais

C’est peut-être le plus connu des légumes oubliés. Grâce à sa saveur sucrée particulière, il a su reconquérir son public. Le panais ressemble à une grosse carotte blanche et on le mange souvent en purée. Cuit ou cru, il offre de nombreuses possibilités de préparation.

Le rutabaga

Si son nom est plutôt rigolo pour un légume ressemblant au navet, son histoire l’est moins car c’était un des aliments de base en Europe durant les deux guerres mondiales. On le redécouvre toutefois avec plaisir assaisonné de noix de muscade.

La betterave jaune

Une saveur douce, une texture fine, une chair d’une couleur jaune marbrée singulière. Un vrai coup de coeur pour moi ! 

La scorsonère

Ce légume-racine est souvent confondu avec le salsifis, alors que ce sont de variétés distinctes. La couleur noire de la scorsonère permet toutefois de les distinguer.

Le topinambour

Comme le rutabaga, le topinambour est un légume qui a hérité d’une mauvaise image issue de la guerre. Pourtant sa saveur proche de l’artichaut offre de nombreuses possibilités de recettes. Il peut notamment être consommé cru (râpé en salade), cuit au four ou écrasé en purée. 

Parmi ses atouts nutritifs, relevons qu’il ne contient pas d’amidon (à la différence de la pomme de terre) mais de l’inuline, un glucide aux propriétés prébiotiques. 

La vitelotte

La fameuse pomme de terre violette qu’on retrouve dans tous les paquets de chips « healthy » ! Je vous recommande toutefois de tester cette variété avec un mode de cuisson plus doux pour profiter de ses atouts nutritionnels.

En conclusion

Vive le retour des légumes anciens qui nous permettent de découvrir des produits originaux, sains et délicieux ! 

Cet article vous a plu? Si vous souhaitez rester informé des nouveautés chez Petit Criquet, pensez à vous inscrire (gratuitement) sur le site pour recevoir la newsletter hebdomadaire. 

Et pour des conseils et astuces au quotidien, rejoignez-moi sur instagram pour avoir accès à tout le contenu proposé. 

A bientôt dans un prochain article, 

Votre Petit Criquet Healthy

2 réflexions au sujet de « Le grand retour des légumes oubliés »

  1. Merci encore pour cet article qui nous faire découvrir de nouveaux légumes
    Il est bon de faire le point sur certains d’entre eux afin de ne pas se tromper en les cuisinant
    Pour ma part je découvre de nouvelles saveurs et j’avoue que cela me plait bien
    Merci encore pour tout

    1. Avec plaisir 🙂

Laisser un commentaire