Site Loader

Marie-Laure vient tout juste de terminer son premier mois de programme. Le bilan est plus que positif, elle a perdu plus de 4 kilos. Elle se réjouissait d’une perte de poids importante au début du programme.

Mais je l’ai avertie que ce rythme n’allait pas se maintenir et que cela pouvait même être dangereux pour elle de perdre trop de poids trop vite car l’organisme doit pouvoir s’adapter à la variation de poids. C’est un processus qui doit être progressif et qui doit s’inscrire sur une période longue afin que la perte de poids soit durable et pour éviter de reprendre tout le poids perdu. A moins que vous soyez en surpoids, une perte de plus de 1 kilo par semaine sur 1 mois doit vous inciter à la vigilance car cela peut être des symptômes de carence alimentaire ou de maladie.

Un petit rebond a eu lieu entre la 3ème et la 4ème semaine. Elle a repris un demi kilo, suite à une période stressante pour elle au travail et un déménagement.

Ce qui a été difficile pour elle, c’était de garder le cap pendant cette période, de manger sainement malgré le stress. Mais cela a été moins problématique que nous l’avions craint au départ. Marie-Laure s’en est finalement très bien sortie. Nous avons discuté à plusieurs reprises des moyens à disposition pour garder ses nouvelles bonnes habitudes et de petites astuces pour éviter les écarts et gâcher ses efforts. Grâce à sa détermination, ceci a très bien fonctionné.

Les conseils que je lui ai donnés consistaient notamment à ne pas se trouver des excuses et à privilégier les recettes express du programme. Je lui ai également proposé de recourir aux versions les plus healthy possibles quand on ne peut vraiment pas cuisiner du tout. Par exemple, privilégiez le buffet du supermarché plutôt que le restaurant. Au supermarché, vous pouvez composer une assiette gourmande en sélectionnant certains ingrédients qui conviennent à votre alimentation plutôt que de succomber à un restaurant, c’est toujours mieux. Accepter que parfois on ne peut pas faire tout juste, cela ne veut pas dire abandonner! Il y a toujours un chemin entre le « je ne peux pas du tout » et le « je fais tout moi-même ». Parfois, il suffit de modifier votre sandwich habituel. Vous retirez une des deux tranches de pain et mangez ainsi une tartine avec 2 fois moins de pain. Vous pouvez compléter votre plat avec une salade par exemple ou des fruits. Petit bonus non négligeable, la tartine et redevenue plus tendance que le sandwich !

Des alternatives, il y en a toujours. Cela sera bien sûr jamais comme à la maison et sur le long terme cela ne constitue pas une alimentation équilibrée. Par contre, cela nous permet ponctuellement de limiter la « casse » sur de brèves périodes lorsque les circonstances l’exigent. Et cette stratégie de secours a très bien fonctionné avec Marie-Laure.

Ce qui me fait particulièrement plaisir et qui me rend très fière de Marie-Laure, c’est qu’elle commence spontanément à adapter les recettes du programme selon ses goûts et son emploi du temps tout en respectant les principes d’une alimentation équilibrée. Elle gagne progressivement en autonomie, ce qui est justement le but de mon programme. Je ne veux pas vous obliger à faire mes propres menus toutes votre vie. Cela serait bien très triste et certainement inefficace sur le long terme. Mon rôle consiste à vous booster avec des programmes sympa tout au long de l’année pour vous aider à atteindre vos objectifs personnels.

Au cours de ce premiers mois, Marie-Laure a donc acquis les bases d’une alimentation saine. Elle a découvert de nouvelles saveurs et a réalisé qu’une alimentation saine peut tout à fait être gourmande si on est prêt à dépasser certains préjugés. Elle ne s’est pas du tout sentie en privation. Elle a profité de sa vie sociale et ses petits écarts n’ont eu aucun impact sur ses résultats. Elle nous a d’ailleurs confié dans le groupe Facebook « ma vie de criquet » qu’elle mangeait désormais plus qu’avant et qu’elle avait beaucoup plus de plaisir à s’alimenter aujourd’hui. Ses angoisses liées à l’alimentation se dissipent progressivement.

Les prochaines semaines seront consacrées à véritablement s’approprier l’esprit «Petit Criquet » et à tester son équilibre. Certaines étapes importantes devront encore être franchies, mais chaque chose en son temps. Marie-Laure a jusque-là très bien réussi à intégrer le programme dans son quotidien et je suis persuadée qu’elle va continuer dans cette belle dynamique.

L’idéal serait à ce stade d’introduire davantage de sport dans le quotidien de Marie-Laure afin de booster ses résultats et lui permettre d’adopter une hygiène de vie saine à tout point de vue. Sans le sport, il est impossible de maintenir un bon équilibre car l’activité sportive régule votre appétit, vos habitudes et mets votre corps dans un état de bien-être qui le pousse à chercher ce qui est bon pour lui. Ainsi vous serez débarrassé de presque toutes tentations de craquer pour des bonbons, biscuits ou autre mal-bouffe.

Nous allons voir par la suite de quelle manière introduire efficacement le sport pour Marie-Laure. A noter qu’elle en pratique déjà mais de manière irrégulière et pas suffisamment ciblée pour obtenir cet équilibre.

La suite au prochain épisode.

En attendant, n’hésitez pas à féliciter Marie-Laure pour ses succès et l’encourager pour la suite de son hiver de criquet.

Vous souhaitez plus de conseils?

Suivez-moi 🙂 je partage mes astuces healthy au quotidien

@petitcriquethealthy

Petit Criquet Healthy

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts More From Author